Le Tapis de Fleurs de Bruxelles révèle les merveilles du Guanajuato, perle culturelle du Mexique, dans le cœur de l’Europe

Cette année, une exposition supplémentaire sur la Place de la Bourse mettra à l'honneur la Grand-Place de Bruxelles

Jeudi 17 mai 2018 — Pour la première fois dans son histoire, le Tapis de Fleurs sur la Grand-Place bruxelloise s’offre un voyage en Amérique latine. Cet été, le tapis sera entièrement placé sous le signe du Guanajuato, une région mexicaine ayant une culture, une histoire et une tradition florale particulièrement riches. À l’occasion du vingtième anniversaire de l’inscription de la Grand-Place au patrimoine mondial de l’Unesco, les visiteurs pourront en outre se réjouir d’une exposition florale supplémentaire sur la Place de la Bourse.

                                 

Plus de 500.000 fleurs sur « la plus belle place du monde » : le Tapis de Fleurs, qui s’admire cette année du 16 au 19 août, attire tous les deux ans des dizaines de milliers de curieux venant des quatre coins du monde. Et il n’en sera pas autrement cette année. Car en choisissant « Le Guanajuato, fleuron culturel du Mexique » comme thème central, les organisateurs comptent bien nous présenter à nouveau une édition fort appréciée en réunissant deux des plus grandes traditions florales au monde.

Trésors culturels uniques

En effet, tout comme Bruxelles, l’État du Guanajuato situé au Mexique central connaît une longue tradition de tapis de grandes dimensions. C’est dans la ville d’Uriangato, dans le sud de la région, que les festivités atteignent chaque année leur apogée, lors de « La Octava Noche ». À cette occasion, les habitants décorent les rues sur plusieurs kilomètres en étalant de petit tapis de sciure colorée à la mémoire du patron de la ville, l’archange Saint-Michel – archange qu’ils partagent donc avec la ville de Bruxelles. Bien que cette tradition religieuse remonte à l’époque coloniale espagnole, la pose de tapis en sciure colorée date de 1966. Ce spectacle annuel se clôture traditionnellement par une procession nocturne sur les tapis multicolores, « La Octava Noche » (« La Huitième Nuit »), le principal événement d’art éphémère dans le Mexique du centre. La ville d’Uriangato a également organisé deux conférences internationales d’artistes spécialisés dans les tapis de fleurs.

Mais le Guanajuato est également une région qui regorge de trésors culturels uniques. Comptant deux villes inscrites au patrimoine mondial – le chef-lieu du même nom Guanajuato et San Miguel de Allende –, cinq « villages magiques » (les « pueblos mágicos »), célèbres pour leur caractère à la fois authentique et historique, des sites archéologiques et une scène d’art contemporain, la région a plus d’un atout pour séduire les dilettantes.

En outre, la région est le berceau de différents peuples indigènes, tels que les Chichimèques, les Otomís, les Chupicuaros et les Purépechas ou Tarasques, peuples réputés pour leurs précieux objets céramiques et leur culture. Les civilisations des Chichimèques et des Purépechas se rencontrent dans la ville d’Uriangato. Bref, une inépuisable source d’inspiration pour le premier tapis latino-américain sur le sol bruxellois.

Un puzzle de 1800 mètres carrés

Le projet original du tapis est une création de la jeune graphiste Ana Rosa Aguilar Aguado, originaire d’Uriangato. Elle y a intégré une multitude de symboles typiques, d’éléments naturels et de motifs issus de la culture traditionnelle du Guanajuato.  Elle a conçu un ensemble harmonieux composé des couleurs rouge brun typiques de la région. Par la suite, c’est Mark Schautteet, créateur attitré du Tapis de Fleurs de Bruxelles, qui a converti sa création en une composition florale grandeur nature.

Par ses nombreux détails, il s’agit du projet le plus complexe depuis le tout premier Tapis de Fleurs édité en 1971. Plus que jamais, la construction du tapis sera un incroyable tour de force. En moins de huit heures, près de cent bénévoles poseront les pièces de l’énorme puzzle floral de 75 mètres sur 24, soit plus de 1800 mètres carrés. En plus des célèbres bégonias belges de la région gantoise, le tapis se composera également de dahlias, de graminées et d’écorce. À cette occasion, des artisans spécialistes de tapis Mexicains et d’autres pays viendront renforcer l’équipe des bénévoles de la Vlaamse sierteelt- en groenfederatie AVBS.

Les visiteurs pourront découvrir ce tapis exceptionnel du jeudi 16 jusqu’au dimanche 19 août. Du haut du balcon de l’Hôtel de Ville de Bruxelles, ils pourront l’admirer dans toute sa splendeur.

Monuments Unesco en fleurs

Mais ce n’est pas tout, puisque cette année nous fêtons aussi le vingtième anniversaire de l’inscription de la Grand-Place de Bruxelles au patrimoine mondial de l’Unesco. Et comment mieux fêter cet anniversaire qu’avec… des fleurs !

Invitée par les organisateurs du Tapis de Fleurs de Bruxelles, la Comisión Gestora Internacional de Alfombristas de Arte Efímero délègue des dizaines d’artistes floraux originaires de l’Espagne, de l’Italie, de l’Allemagne, de Malte, du Japon et du Mexique vers la capitale belge pour une exposition florale unique devant la Bourse de Bruxelles : « Monuments of Unesco in Flowers ».

Avec la Grand-Place en arrière-plan, les différentes délégations y créeront chacune un petit tapis représentant un monument Unesco tout en faisant la démonstration de leur propre méthode et style. Outre les fleurs, elles utiliseront différents autres matériaux naturels. Huit créations éphémères permettront aux visiteurs de découvrir quelques-unes des plus belles curiosités touristiques du monde. Pour la Belgique, c’est une équipe d’enfants bruxellois qui créera une composition florale représentant l’Hôtel de Ville de Bruxelles. 

La commission internationale réunit une trentaine d’artistes spécialisés dans les tapis floraux, originaires d’Europe, d’Amérique Latine et d’Asie – dont également l’Asbl Tapis de Fleurs de Bruxelles et La Octava Noche d’Uriangato. En organisant des projets communs et des congrès, cette organisation veut non seulement favoriser les échanges d’expériences et de techniques, mais aussi promouvoir et répandre l’art des tapis éphémères. Actuellement, elle prépare un dossier afin de faire reconnaître cet art éphémère comme patrimoine culturel immatériel Unesco. 

L’expo « Monuments of Unesco in Flowers » sera montée la matinée du vendredi 17 août et pourra être visitée gratuitement jusqu’au dimanche soir 19 août.

Tapis de Fleurs 2018 : infos pratiques

  • Programme :
    • Tapis de Fleurs « Guanajuato, fleuron culturel du Mexique » sur la Grand-Place
      • Construction du Tapis de Fleurs : le 16 août, 5h-12h
      • Inauguration officielle avec spectacle son et lumière : le 16 août à 22h
      • Visite du balcon de l’Hôtel de Ville : 
        • le 16 août, 13h-18h (dernière entrée : 17h30)
        • 17-19 août, 10h-22h (dernière entrée : 21h30)
      • Spectacle son et lumière : 17-19 août, 21h30-23h 
    • Expo « Monuments of Unesco in Flowers » sur la Place de la Bourse
      • Construction des tapis Unesco : 17 août, 8h-15h
      • Inauguration officielle : 17 août, 17h-18h
      • Visite de l’expo : 17-19 août, toute la journée

 

  • Tickets :

 

  • Vue panoramique depuis le balcon de l’Hôtel de Ville : € 5 en prévente, € 6 à la caisse (gratuit pour les enfants jusqu'à 10 ans)
  • Prévente (accès prioritaire sans file d’attente) à partir du 17 mai 2018 sur www.flowercarpet.be et dans les boutiques de Visit Brussels  
  • Ventes : à la caisse le jour de votre visite (accès standard)
  • La Grand-Place et l’expo Unesco sont librement accessibles tout au long de l'événement.
  • Groupes à partir de 15 personnes : veuillez contacter karel.goethals@flowercarpet.be

 

 

Motif du Tapis de Fleurs 2018
Roo, designer mexicaine du Tapis de Fleurs 2018
Roo, designer mexicaine du Tapis de Fleurs 2018
Uriangato, Guanajuato, Mexico
Uriangato, Guanajuato, Mexico
Uriangato, Guanajuato, Mexico
La Octava Noche, Uriangato, Mexico